Les rillettes de Proust – 50 conseils pour devenir écrivain

Les rillettes de Proust

de Thierry Maugenest (Points, 2011)

Rapide résumé

50 fiches de mini-conseils d’écriture, illustrées de textes connus ou inédits en exemple ou contre-exemple.

Chronique de Les rillettes de Proust

L’inspiration

Copié-collé… des premiers ou derniers mots de romans divers.
La quiétude de la page blanche… qui peut rester blanche.
La description… laissez le lecteur l’écrire lui-même.
Plagiaire, suspends ton vol… l’exemple de Lamartine.
Traduttore, traditore… traduction secrète moins voyante que le plagiat.
L’autoplagiat… l’exemple de Chateaubriand.
Vingt fois sur le métier… retravaillez votre texte.

Le choix des mots

Le mot juste… n’est pas toujours le plus précis ou le plus technique ; le texte doit rester lisible.
C’est Flaubert qu’on assassine… imaginez Madame Bovary si l’héroïne s’était appelée Loana et son amant Ricky : le choix des prénoms et des noms est aussi important que celui de n’importe quel autre mot.
Les synonymes similaires… sont très utiles pour éviter les répétitions ou rendre un texte plus poétique.
Abracadabrantesque… si vous ne trouvez pas le mot adéquat, inventez-le.
Nycthémère !… attention aux sonorités douteuses de certains mots.
L’envie des mets… le vocabulaire de la nourriture est très important : imaginez Proust, buvant de la bière et mangeant des rillettes, au lieu de boire du thé et de manger des madeleines.

Perles et coquilles

Des lettres et des chiffres… vérifiez vos calculs lorsque vous parlez de chiffres.
Un pléonasme prévu d’avance… les pléonasmes sont à bannir, bien qu’on en trouve dans de nombreux romans de grands auteurs.
Le vieil art de l’écriture… peut changer de sens à la lecture, lisez donc vos textes à voix haute.
Corps de texte… un petit cours d’anatomie pourrait être utile à certains écrivains.

Jargon, confusion et embrouillamini

Texto, stricto sensu… le langage SMS n’est pas de la littérature.
Fermez la parenthèse… et évitez d’en imbriquer plusieurs.
Non et non à la double négation !… qui embrouille le lecteur.
Polyphonie… évitez de faire participer trop de personnages à un dialogue.
Vos beaux alexandrins ne signifieront rien… de beaux mots ne suffisent pas à donner du sens.
La langue de chez nous… écrivez comme vous parlez, mais pas trop non plus.
Le nom du chat… « appelez un chat un chat » et ne vous perdez pas en périphrases.
Mode d’emploi… évitez d’expliquer des techniques que vous ne comprenez pas.
La traduction… doit être faite par un être humain, pas par un ordinateur.
Galimatias… vos textes doivent être lisibles : attention aux mots que vous employez, à la structure et à la cohérence des phrases dans lesquelles vous les employez.

Singularités

Quelques lettres vous manquent… pour Georges Perec ce fut la lettre e dans La Disparition.
Da Musset Code… ou l’art d’ajouter des messages codés dans un texte.
A quel titre ?… pas d’inspiration pour votre titre, utilisez l’anagramme d’un titre éprouvé.
Dédicaces… elles peuvent être courtes, flagorneuses, énigmatiques, vengeresses, à vous de choisir.
Un futur imparfait… vous êtes libre de mélanger passé, présent et avenir.
Tics de langue… tous les grands auteurs ont des métaphores ou adjectifs préférés, qu’ils ressortent régulièrement.

Lourdeurs de style

Chassez l’adverbe… qui alourdit le texte.
Mais pourtant, d’ailleurs… font partie de ces termes à éviter que cependant, beaucoup d’écrivains utilisent.
Bas de page… notes à n’utiliser qu’en cas d’extrême urgence, le lecteur doit rester concentré sur le texte.
Hési… tation… n’abusez pas trop des points de suspension.
La ; ponctuation… doit être maîtrisée pour ne pas perdre le lecteur.
Dit-il… n’est pas la seule locution pouvant être utilisée dans un dialogue.

Excès et records

Et et et… évitez de glisser trop de et dans une même phrase.
Participe (trop) présent… il peut être placé en début de phrase pour repousser l’arrivée du sujet, à condition de ne pas faire le même coup à toutes les phrases.
Lecteur cherche sujet désespérément… éviter les digressions qui perdent votre lecteur.
L’incipit… est la première phrase de votre roman, elle doit tout de suite accrocher le lecteur.
Le jour et la nuit… ne poussez pas à l’extrême vos états d’âme.
De l’amour… choisissez votre style, entre suggestions et mots crus.

Nos amis les auteurs

La critique est aisée… évitez les cercles d’écrivains envieux qui ne vous feront que des critiques désagréables.
Concurrence déloyale… s’il y avait moins d’auteurs et moins de livres on achèterait plus le votre.
Dans le doute abstiens-toi !… ce que vous écrivez est-il vraiment indispensable ?
Conseils d’ami… ne suivez aucun conseil, les écrivains eux-mêmes disent tout et son contraire.

Exercices pratiques et Corrigés des exercices

Pour appliquer (ou pas) tous les conseils préalablement donnés.

Extraits de Les rillettes de Proust

Lorsque vous effectuez un calcul dans votre roman, vérifiez toujours si votre compte est bon… au risque de commettre d’impardonnables étourderies :

Des petits points de feu parurent en avant sur la route. C’était Tôtes. On avait marché onze heures, ce qui, avec les deux heures de repos laissées en quatre fois aux chevaux pour manger l’avoine et souffler, faisait quatorze.

Guy de Maupassant, Boule de suif

 

Non et non à la double négation !

N’étant pas sans savoir que d’aucuns n’ignorent pas que c’est une contrevérité de ne pas taire qu’il ne faut rien écrire qui ne soit illisible, ne refusez plus de ne pas employer ces tournures non inusitées qui ne sont pas sans s’établir à l’opposé du non-usage de la double négation.

 

Mon avis

« Faites ce que je dis, pas ce que je fais » pourrait être un bon résumé de ce livre. A chaque page, un nouveau conseil d’écriture (conseils assez classiques pour la plupart, qu’on entend régulièrement) ; à chaque page un exemple de ce que donne un texte utilisant ce conseil poussé à l’extrême, ou au contraire un exemple de texte d’un grand écrivain qui n’a pas du tout suivi ce conseil. Un bon petit livre qui nous aide à relativiser face aux « grandes lois de l’écriture » que nous n’avons finalement pas besoin de respecter.

Ma note 4/5

Lire plus de commentaires sur Les rillettes de Proust, 50 conseils pour devenir écrivain sur Amazon.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Donnez votre avis en commentaire ci-dessous.