Libérez votre créativité – Julia Cameron

Liberez Votre CreativiteDe Julia Cameron (J’ai Lu, 2006)

Rapide résumé

Reconnectez-vous avez votre Moi créateur, levez vos blocages, redécouvrez vos rêves d’enfant et chouchoutez-vous. Programme de 12 semaines.

Chronique de Libérez Votre Créativité

Introduction : L’art d’une vie créative

On ne peut pas enseigner la créativité, mais on peut enseigner aux gens à « s’autoriser à devenir créatifs ». Nous sommes tous créatifs mais nous avons besoin de retrouver le chemin spirituel qui nous mènera vers notre « Grand Créateur » intérieur. Notre énergie créatrice sera appelée « Dieu » dans la suite du livre, à chacun de mettre ce qu’il veut derrière ce mot.

L’électricité spirituelle

Principes de base

Dieu est souvent appelé le Créateur, c’est donc un artiste. La créativité est l’ordre naturel de la vie, le refus de celle-ci va à l’encontre de notre nature.

Votre reconquête créatrice

Chaque chapitre de ce livre comporte des exercices, il est important de les faire, d’utiliser ce livre au lieu de se contenter de le lire. Pour une vraie reconquête créatrice il faut compter au moins une heure d’exercices par jour, le tout sur douze semaines.

Les outils de base

Les pages du matin

Écrire 3 pages chaque matin, au saut du lit. Tous les matins. Écrire tout ce qui nous passe par la tête, les vagabondages de notre esprit, sans chercher la cohérence ou le style. Ne faire lire ces pages à personne, et ne les relire nous-mêmes qu’après 8 semaines. Elles peuvent être négatives, répétitives, insignifiantes. Peu importe. Elles permettent de libérer notre esprit de tout ce qui tourbillonne dans notre tête toute la journée. Elles permettent également de se libérer de notre Censeur intérieur, celui qui nous répète chaque jour que ce qu’on fait n’est pas si bien que ça.

Nous avons deux cerveaux : le cerveau logique (hémisphère gauche) et le cerveau artiste (hémisphère droit). Le cerveau logique est catégorique, il aime ce qui est connu, c’est notre Censeur. Le cerveau artiste est notre inventeur, notre enfant intérieur, il est créatif et libre.

Lors de l’écriture des pages du matin, c’est notre cerveau artiste qui prend le pas sur notre cerveau logique. Il ignore notre Censeur et nous reconnecte avec notre vision intérieure. C’est un peu une forme de méditation qui nous fait rencontrer notre Créateur. En répétant jour après jour les mêmes problèmes, les mêmes angoisses, on fini par trouver une solution à laquelle on n’aurait pas pensé sinon. Il faut interroger ces pages, les utiliser pour se poser des questions à soi-même et noter la première réponse qui nous vient.

Ces pages ne sont pas réservées aux écrivains, elles permettent de libérer la créativité de tous (peintres, sculpteurs, acteurs, avocats, …). Et souvent elles dévoilent une part de créativité qu’on n’était pas venu chercher.

Le rendez-vous avec l’artiste en soi

Prenez rendez-vous avec votre artiste intérieur, votre enfant créatif. Chaque semaine, prenez 2 heures pour vous, et rien que pour vous. Partez faire une promenade, regardez un bon film, visitez un monument, … faites ce qui vous fait plaisir, ce qui fait plaisir à l’artiste qui est en vous, et faites-le seul.

Remplir le puits, peupler la mare

Notre créativité est issue dans notre puits intérieur. Et comme tout puits, il peut s’assécher. Nous devons donc l’alimenter pour ne jamais être à cours de créativité. Alimentez-le avec vos sens. Observez ce qui vous entoure, soyez attentif aux détails. Sentez les odeurs nouvelles, écoutez des musiques inspirantes, … Le mystère est aussi un bon aliment de la créativité : et si vous preniez un nouveau chemin pour rentrer ? La créativité peut aussi se développer dans des actions régulières et répétitives : éplucher des légumes, conduire, coudre, prendre une douche, … Ces actions sont faites avec notre cerveau artiste et non notre cerveau logique, autant en profiter.

Le contrat de créativité

Signez un contrat pour vous engager à suivre les conseils donnés et faire les exercices proposés pendant 12 semaines. Achetez-vous un cahier pour les pages du matin. Et lancez-vous.

Semaine 1 : Retrouver le sentiment de sécurité

Les « artistes fantômes »

Ils sont souvent pris entre le rêve d’agir et la peur d’échouer, leur créativité a été mise à mal par les mises en garde de leurs parents ou de leurs proches pendant leur enfance alors qu’ils en attendaient des encouragements. Pour pouvoir s’accomplir, il faut qu’ils acceptent de se prendre au sérieux en tant qu’artiste, de prendre leurs rêves au sérieux.

Protéger notre enfant artiste intérieur

Lorsque nous commençons à redécouvrir notre artiste intérieur, il n’est alors qu’un débutant en la matière. Il faut lui laisser du temps pour se perfectionner. Vos premiers textes, vos premiers dessins, … ne seront pas forcement bons, ce n’est pas une raison pour abandonner.

Votre ennemi intérieur : convictions négatives élémentaires

Nous avons tous, ancré au fond de nous, des convictions négatives qui s’opposent à notre créativité. Ces convictions sont souvent inconscientes, intériorisées. Nous nous devons de les combattre car ce sont des convictions et non des faits.

L’allié qui est en vous : armes affirmatives

Nous n’avons souvent aucun mal à nous auto-flageller, à nous matraquer d’affirmations négatives comme « je ne suis pas assez doué … pas assez intelligent … ». Et si pour changer nous nous matraquions d’affirmations positives du genre « Je mérite qu’on m’aime … Je mérite une vie créative gratifiante … ».

Choisissez une affirmation positive à votre sujet et écrivez-la dix fois. A ce moment des objections vont probablement naître dans votre esprit, notez-les aussi. Puis cherchez, pour chacune d’entre elles, d’où, de qui, de quelle époque elle vient. De votre mère ? D’un ami ? De votre professeur ? … Une fois identifiées, combattez-les en les transformant en affirmations positives que vous noterez chaque jour après vos pages du matin.

Exercices de la semaine

  • Faites vos pages du matin chaque jour au saut du lit. Faites-les suivre de vos affirmations positives, de vos objections, et de leurs transformations en affirmations positives.
  • Prenez votre premier rendez-vous avec l’artiste qui est en vous.
  • Créez votre galerie de monstres : citez « trois ennemis qui portent atteinte à votre amour-propre créatif ». Choisissez une des histoires de votre galerie de monstres, et écrivez la scène. Notez le plus de détails possible, ce que vous avez ressenti et ce qui vous est resté sur le cœur après.
  • Créez votre galerie de bons génies : citez trois personnes qui ont encouragé votre amour-propre créatif. Notez chaque mot d’encouragement, et gardez-les précieusement.
  • « Si vous aviez cinq autres vies à mener, que feriez-vous dans chacune d’elles ? » Faites votre liste, puis choisissez en une et vivez la. Si par exemple vous avez choisi d’être cowboy, allez faire une balade à cheval.

Contrôle de votre semaine

Chaque semaine, faites votre propre contrôle. Notez-le à la suite de vos pages du matin si vous le souhaitez.

  1. Combien de fois cette semaine avez-vous fait vos pages du matin ? Qu’avez-vous éprouvé ?
  2. Avez-vous eu votre rendez-vous avec votre artiste ? Qu’avez-vous fait et ressenti ?
  3. Avez-vous eu des problèmes significatifs dans la reconquête de votre créativité ?

Semaine 2 : Retrouver un sentiment d’identité

Devenir sain d’esprit

Vous allez être aspergé de doutes, de pensées négatives. Ne laisser surtout pas les doutes des autres vous atteindre, c’est une des raisons pour lesquelles personne ne doit lire vos pages du matin.

Camarades pernicieux

Ce sont vos amis dont la créativité est encore bloquée. Ils peuvent essayer de vous faire culpabiliser, ou de vous faire douter parce que vous avez changé vos habitudes et que ça dérange les leurs. Vous devez d’abord reconquérir votre créativité, pour pouvoir, plus tard, aider les autres à la reconquérir également.

Les importuns tyranniques

Ils ont beaucoup de charisme, sont sans-gêne et attirent les problèmes. Ils puisent l’énergie vitale de ceux qui les entourent et qui ne jurent que par eux. Ils dépensent votre temps, votre argent, votre énergie. Ils se servent de nous, et nous nous servons d’eux pour nous détourner de notre propre trajectoire.

Le scepticisme

C’est notre ennemi interne, qui doute de tout, même face aux progrès accomplis, il continue de douter. Examinez vos convictions, laissez un peu votre scepticisme de côté, ouvrez la porte vers de nouveaux horizons, ouvrez votre esprit.

L’attention

Un blocage survient souvent si nous passons trop de temps dans nos rêves et nos fantasmes, plutôt que dans notre réalité. La créativité a besoin d’attention. C’est souvent dans les moments de souffrances qu’on apprend à prêter attention à l’instant présent.

Exercices de la semaine

  • Listez les activités qui vont ont pris le plus de temps cette semaine. Aviez-vous envie de les faire ? Combien de temps avez-vous passé à aider les autres ? Vos amis ont-ils déclenché des doutes ?
  • Créez votre carte de sécurité : tracez un cercle ; à l’intérieur, notez ce que vous avez besoin de protéger ; à l’extérieur, ce dont vous devez vous protéger, qu’il s’agisse de sujets ou de personnes.
  • Citez 20 choses que vous aimez faire, et notez la date de la dernière fois que vous vous êtes accordé ce plaisir. Choisissez-en deux, et faites-en votre objectif de la semaine.
  • Créez votre gâteau de vie : dessinez un cercle, divisez-le en 6 parts (spiritualité, exercice, jeu, travail, amis, romance). Notez votre niveau actuel dans chaque part (en partant du centre), et reliez les points.
  • Listez 10 changements que vous aimeriez faire pour vous-même, peu importe son importance. Sélectionnez en un comme objectif de la semaine, et faites-le.

Semaine 3 : Retrouver un sentiment de puissance

La colère

Nous devons apprendre à écouter notre colère, parce qu’elle nous montre la direction. C’est « une invitation à l’action » contre la paresse et le désespoir.

La synchronie

Ce que nous appelons souvent « coïncidence » ou « chance » est en fait ce que Jung appelle « synchronie » : à partir du moment où vous souhaitez vraiment quelque chose et que vous le dites haut et fort, l’univers vous aidera à l’obtenir. Vous devez vous concentrez sur le « quoi ? » pas sur le « comment ? ».

La honte

La honte empêche souvent les artistes d’aller au bout de leur œuvre, ils ont peur de l’humiliation des critiques et de l’indifférence alors qu’ils recherchent de l’approbation. Ils ont souvent honte de créer. Les critiques peuvent être dévastatrices, il est important de savoir s’en protéger ou les contrôler.

Négocier avec les critiques

Les critiques utiles seront précises et justifiées, elles vous aideront à améliorer votre art. Les critiques inutiles seront globales, ambigües et méprisantes, il faudra vous en protéger. Si vous recevez des critiques justifiées, ne vous résignez pas, au contraire, apprenez de vos erreurs passées.

Exercice : travail de détective

Votre blocage peut venir d’une trop forte culpabilisation issue de votre enfance ou de plus tard dans votre vie. Remémorez-vous celui que vous étiez à l’époque, réapprenez à vous connaitre.

Grandir

On avance généralement en faisant deux pas en avant, un pas en arrière. Il faut accepter ce fait et ne pas abandonner au moindre pas en arrière. Il faut continuer à faire les pages du matin tous les jours.

Exercices de la semaine

  • Décrivez, voire dessinez, votre chambre d’enfant. Quel était votre objet préféré ? Et dans votre pièce actuelle ? Procurez-vous en un.
  • Décrivez 5 traits que vous aimiez chez vous enfant, 5 réalisations que vous aviez faites, 5 plats que vous aimiez. Achetez-vous un de ces plats.
  • Examinez vos habitudes. Citez en 3 néfastes. Trouvez 3 ennemis plus subtils parmi vos habitudes. Dans les 2 cas, quel bénéfice tirez-vous de ces mauvaises habitudes ?
  • Citez 3 amis bienveillants. Appelez en un pour vous assurer de son soutien.
  • Citez 5 personnes que vous admirez, et 5 que vous admirez en secret. Quels sont leurs traits de caractère que vous recherchez en vous ?

Contrôle de votre semaine

A partir de maintenant, ajoutez la question suivante à votre contrôle hebdomadaire : Avez-vous expérimenté une synchronie ? Laquelle ?

Semaine 4 : Retrouver le sentiment d’intégrité

Changements honnêtes

Les pages du matin nous permettent de nous reconnecter avec nos véritables sentiments, ceux que l’on a au fond de nous, plutôt qu’avec ceux que l’on affiche officiellement et qui ne sont pas toujours réels. Plus les changements opèrent en nous, plus nous aurons envie de faire du vide, de nous débarrasser de vieux objets, de vêtements, … pour faire de la place pour notre nouveau Moi.

Entrer en soi

Quand autant de changements s’opèrent en vous, vous risquez de regretter le repos de l’ignorant. Il vous faut apprendre à vous reposer en mouvement. Vous pouvez utiliser des affirmations liées à vos progrès, à vos rêves et à vos besoins.

Exercice : rêves enfouis

Exercice à faire rapidement, sans réfléchir :

« – indiquez cinq hobbies qui vous semblent drôles. »
« – indiquez cinq choses que, personnellement, vous ne feriez jamais et qui vous paraissent drôles. »
« – indiquez cinq choses bêtes que vous aimeriez essayer immédiatement. »

Privation de lecture

Pas de lecture pendant une semaine. En nous privant de cette distraction, de cette addiction aux mots des autres, on apprend à écouter nos propres mots et à devenir créatif dans la manière d’occuper notre temps libéré.

Exercices de la semaine

  • Imaginez-vous à 80 ans, qu’avez-vous fait toutes ces années ? Écrivez une lettre de vous à 80 ans vers celui que vous êtes aujourd’hui.
  • Rappelez-vous quand vous aviez 8 ans, qu’aimiez-vous faire ? Écrivez une lettre de vous à 8 ans vers celui que vous êtes aujourd’hui.
  • Trouvez dans votre logement une pièce ou un coin à transformer en votre lieu de rêve : une chaise, un oreiller, de quoi écrire, …
  • Jetez, ou donnez, une tenue que vous estimez peu.

Semaine 5 : Retrouver le sentiment du possible

Ne nous fixons pas de limites

Notre Créateur a des ressources illimitées, chacun a les mêmes chances d’y accéder, nous ne prenons pas les chances d’un autre si nous les acceptons, nous ne pouvons pas gaspiller maintenant la chance que nous pourrions avoir plus tard.

Trouver la rivière

Plus nous sommes ouverts à notre Moi profond, plus nous sommes ouverts aux autres, au monde, aux opportunités et à la créativité. Nous nous sentons plus libres, plus souples, plus positifs et plus confiants.

Le piège de la vertu

L’artiste a besoin de temps en solitaire, il a besoin de se chouchouter. Il ne doit pas se refuser ce plaisir sous prétexte que ça lui semble égoïste.

Êtes-vous autodestructeur ?

Nous répondons probablement non, mais est-ce vrai ? Si nous oublions notre Moi au profit des autres, nous détruisons notre Moi.

Exercice : joies interdites

Faites la liste de 10 choses que vous aimeriez faire mais que vous ne vous autorisez pas.

Exercice : la liste des vœux

Le plus vite possible, sans réfléchir, notez 20 choses que vous souhaitez.

Exercices de la semaine

  • Créez un dossier de rêve : listez 5 désirs et trouver des images correspondantes ou dessinez-les.
  • Listez 5 aventures que vous feriez si vous aviez 20 ans et de l’argent (ajoutez les images à votre dossier)
  • Listez 5 plaisirs que vous vous accorderiez enfin si vous aviez 65 ans et de l’argent (ajoutez les images à votre dossier)
  • Listez les 10 choses qui prouvent que vous êtes mesquin envers vous-mêmes
  • Listez 10 objets que vous aimeriez avoir (ajoutez les images à votre dossier)

Semaine 6 : Retrouver le sens de l’abondance

Le Grand Créateur

Nous pensons souvent à tort qu’il nous faut plus d’argent avant de nous autoriser à laisser place à notre créativité. Nous prenons souvent l’excuse de Dieu pour choisir un travail qui nous déplait, plutôt que de tenter l’aventure de réaliser nos rêves. Pourtant Dieu lui-même est Créateur, alors pourquoi ne pas nous autoriser à l’être à notre tour ?

Le luxe

Le vrai luxe c’est avant tout d’avoir du temps pour soi et de savoir s’offrir de petits plaisirs. Il faut relativiser face à l’argent et ne pas perdre sa vie à essayer de la gagner sans jamais avoir le temps d’en profiter.

Exercice de comptabilité

Pendant au moins une semaine, notez dans un carnet tout ce que vous dépensez et constatez si vos dépenses coïncident avec vos valeurs.

Exercice : folie d’argent

Complétez une vingtaine de phrases en rapport avec l’argent. Exemples :

– Les personnes qui ont de l’argent sont …
– J’aurais plus d’argent si …
– Mon père pensait que l’argent était …
– Si j’avais de l’argent, je …
– L’argent, c’est …
– Être fauché signifie …

Exercices de la semaine

  • Trouvez cinq jolies pierres qui seront les réminiscences de votre conscience créative.
  • Cueillez 5 fleurs ou feuilles et faites les sécher pour les conserver.
  • Envoyez des cartes postales à 5 amis dont vous aimeriez avoir des nouvelles.
  • Recherchez des images sur ce que vous aimeriez faire, de nouvelles perspectives financières ou autre. Ajoutez-les à votre classeur.

Semaine 7 : Retrouver le sens des liens

Savoir écouter

L’art ce n’est pas monter quelque chose, mais au contraire le démonter. Tout existe déjà, vous devez juste apprendre à le révéler. Apprenez à écouter les histoires qui existent déjà en vous et écrivez-les.

Le danger du perfectionnisme

Le perfectionnisme ce n’est pas vouloir faire mieux, c’est se perdre dans les détails et oublier d’avancer. Il faut savoir s’arrêter, même si notre œuvre n’est pas parfaite, car elle ne le sera jamais.

Le risque

Il faut oser prendre des risques, même si ce que l’on fait n’est pas parfait, l’important c’est de le faire et d’apprendre de nos erreurs.

Le poison de la jalousie

Nous sommes parfois jaloux de ceux qui font ce que nous-mêmes rêvons de faire. Mais il y a de la place pour tous, pour eux comme pour nous.

Exercice : la carte de la jalousie

Créez votre carte de jalousie sous forme de tableau à 3 colonnes : le nom des personnes que vous jalousez, la raison de cette jalousie, et l’antidote, l’action que vous pouvez faire pour ne plus être jaloux.

Exercice : travail d’archéologie sur soi

Complétez quelques phrases pour mettre en lumière les manques de votre enfance :

– Enfant, je n’ai pas eu la chance de …
– Enfant, j’ai rêvé d’être …
– Dans ma maison, nous n’avons jamais eu assez de …

Puis faites un inventaire de votre potentiel positif :

– J’ai un ami fidèle qui est …
– Je crois que je m’améliore dans …
– Probablement, ma créativité, c’est …

Exercices de la semaine

  • Affichez votre nouveau mantra « Me considérer comme un objet précieux me rendra plus fort. »
  • Achetez-vous une merveilleuse paire de chaussettes (ou gants, …) parfaitement réconfortante.
  • Arrachez des images dans une dizaine de magazines : votre passé, votre présent, votre avenir, vos rêves, et les images que vous aimez. Puis collez-les ou agrafez-les sur une grande feuille de papier.
  • Citez 5 de vos films préférés. Ont-ils des liens entre eux ? Sont-ils représentés dans votre collage ? Faites de même avec vos lectures.

Semaine 8 : Retrouver un sentiment de force

La survie à la perte

Un artiste devra faire face à de nombreuses pertes (perte d’espoir, d’argent, de confiance en soi, …). Ces pertes doivent être prises en compte et surmontées, sinon elles risquent de créer des blocages.

La tour d’ivoire

C’est souvent l’audace qui fait la renommée d’un artiste, et non son véritable talent. Malgré les critiques, il faut oser et ne pas se décourager. Certaines remarques du passé ont pu créer de véritables blessures en nous. Il nous faudra les guérir pour surmonter nos blocages.

Gain déguisé en perte

Toute fin est un commencement, et toute perte doit être vécue comme un gain. Vous devez questionner vos échecs et apprendre pour avancer.  Il faut se demander « Que faire ? » et non se dire « Pourquoi moi ? », quitte à partir vers d’autres sphères.

L’âge et le temps : produit et procédure

Vous n’êtes jamais trop vieux pour commencer une vie artistique. Vous pouvez aussi penser que vous n’avez ni l’argent ni le temps, qu’apprendre est trop long. Mais c’est le voyage qui importe, non la destination.

Remplir le formulaire

Faire un petit pas par jour dans votre créativité. Vous n’avez pas besoin de changer de vie pour que votre art puisse s’exprimer, commencer déjà par le laisser s’exprimer un peu chaque jour. Arrêtez de penser et agissez.

Exercice : modèles précoces

Notez ce que ces phrases déclenchent chez vous :

– Enfant, mon père pensait que mon art était … Cela provoquait chez moi un sentiment de …
– Enfant, ma mère m’a enseigné que les rêveries étaient …
– La personne dont je me souviens et qui croyait en moi, c’était …
– Si je crois que j’ai vraiment du talent alors, je suis fou à lier pour … et … et … et … et …

Affirmations

Choisissez 5 affirmations à partir desquelles vous allez travailler cette semaine :

– Je suis une personne pleine de talents.
– J’ai le droit d’être artiste.
– La créativité est une bénédiction que j’accepte.

Exercices de la semaine

  • Faites l’exercice plusieurs fois si vous avez plusieurs rêves : Nommez votre rêve. – Nommez un objectif précis qu’il vous soit possible de réaliser : c’est votre vrai nord – Quelle mesure pouvez-vous prendre ce mois ? Cette semaine ? Ce jour ? Tout de suite pour vous rapprochez de ce rêve ? – Notez votre rêve, votre nord et un modèle à suivre. Faites votre plan d’action à 5 ans, 3 ans, 1 an et maintenant. Choisissez une action.
  • Citez 5 choses que vous ne vous permettez pas de faire … et faites-les sur papier (texte, dessin, collage, …)
  • Citez 20 choses que vous aimez faire et répondez aux questions : – est-ce payant ou gratuit ? seul ou avec quelqu’un ? intellectuel, physique ou spirituel ? …

Semaine 9 : Retrouver le sentiment de compassion

La peur

Les artistes bloqués ne sont pas paresseux, ils ont peur. Ce n’est pas par paresse qu’ils n’avancent pas, ils dépensent beaucoup d’énergie à douter d’eux-mêmes, ils n’arrivent pas à démarrer. Il faut combattre cette peur par l’amour.

La valeur de l’enthousiasme

L’artiste se développe beaucoup mieux avec de l’enthousiasme qu’avec de la discipline. L’art doit être le fruit d’un jeu et non d’un travail, de la joie et non du devoir.

Demi-tours créatifs

Attention à ne pas faire demi-tour lorsque votre créativité se sera enfin débloquée. Il est souvent plus confortable de rester victime d’un blocage que de se risquer à être toujours productif. Il ne faut pas s’arrêter au premier échec, c’est la créativité et non le temps qui guéri les blessures créatives.

Faites voler en éclats les blocages

Au début d’un nouveau projet, il est important de vous poser quelques questions : quels sont vos ressentiments, vos peurs face à ce projet ? Qu’avez-vous à gagner si vous ne réalisez pas cette œuvre ?

Exercices de la semaine

  • Lisez et surlignez vos pages du matin : une couleur pour vos visions intérieures, une autre pour les mesures à prendre. De qui vous plaignez-vous ? Que remettez-vous à plus tard ? Que vous êtes-vous permis de changer ?
  • Visualisez-vous avec votre objectif réalisé. Écrivez votre scène idéale. Faites un collage photo pour l’illustrer
  • Listez vos buts créatifs de l’année, du mois, et de la semaine
  • Citez les demi-tours créatifs que vous avez pu avoir et pardonnez-vous de les avoir eus. Choisissez-en un et réparez-le.

Semaine 10 : Retrouver le sentiment de protection

Dangers de la piste

Face à la peur, chacun de nous se crée son propre blocage par une (ou plusieurs) pratique addictive. Prendre conscience de nos dispositifs de blocage c’est prendre conscience de nos demi-tours créatifs.

Se droguer par le travail

Petit test pour savoir si vous êtes drogué du travail (répondre par : rarement / parfois / souvent) :

– Je travaille en dehors des horaires de bureau
– J’annule des rendez-vous avec des êtres chers pour travailler davantage
– J’emporte du travail pour le week-end
– Je laisse les appels téléphoniques interrompre, ou rallonger, ma journée de travail
– Je place mes rêves créatifs avant mon travail

Pour sortir de cette addiction n’hésitez pas à mettre un panneau sur votre lieu de travail « Se droguer par le travail est un blocage, non une pierre d’édification. »

Périodes de sécheresse

C’est lorsque nous sentons que nous n’avons rien à dire que les pages du matin sont le plus utiles. Se retrouver face à la page blanche n’est pas facile, c’est pour cela qu’il faut le faire.

La drogue de la célébrité

La célébrité est une drogue spirituelle qui provoque un manque en nous. Pour la combattre il faut se dorloter et se considérer comme un objet précieux. Et surtout, il faut créer.

La drogue de la compétition

Lorsque quelqu’un réussi mieux que nous, au lieu de nous dire « En voici la preuve, cela est faisable », notre peur nous dit « Il ou elle a réussi à ma place. » Nous devons apprendre tout simplement à « être », plutôt que de vouloir « être mieux que… »

Exercices de la semaine

  • Coupez une feuille en 7 bandes. Sur chacune notez un « Point mortel » : alcool, drogue, sexe, travail, argent, nourriture, famille/amis. Mettez-les dans une enveloppe et piochez une bande au hasard. Notez 5 circonstances où ce point a eu un impact négatif sur votre vie, et remettez la bande dans l’enveloppe. Recommencez 7 fois : il se peut que vous tiriez plusieurs fois la même.
  • Faites une liste rapide de toutes les petites choses que vous aimez. Affichez-la et n’hésitez pas à vos procurer certains articles de cette liste.
  • Citez 5 petites victoires. Citez 3 actions de maternage prises pour votre artiste. Faites-vous 3 promesses agréables et tenez-les…

Semaine 11 : Retrouver le sentiment d’autonomie

S’accepter

La crédibilité de notre art vient de nous-mêmes et de ce que l’on crée, non de l’argent que l’on gagne. Nous devons nous accepter tels que nous sommes, même si notre manière d’être ne correspond pas à ce que les autres attendent de nous.

Le succès

Les artistes ont toujours un nouveau projet, ils ne s’arrêtent jamais. Mais ce projet n’est pas toujours celui qui leur rapportera de l’argent. Il faut parfois savoir refuser un projet lucratif mais qui va à l’encontre de notre élan créatif.

Le zen des sports

L’artiste a besoin de méditer, mais d’une méditation en mouvement. La marche est une excellente technique, 20 minutes par jour suffisent.

Construire l’autel de votre artiste

Aménagez-vous votre petit coin créatif, placez des objets qui vous rendent heureux. Accompagnez vos moments créatifs de rituels.

Exercices de la semaine

  • Enregistrez-vous en train de lire les « principes de base » ainsi que l’extrait de ce livre que vous préférez. Utilisez cet enregistrement pour méditer.
  • Achetez-vous un cahier, notez sur les 7 premières pages : santé, possessions, loisirs, relations, créativité, carrière et spiritualité. Pour chaque catégorie notez 10 souhaits.
  • Notez tous vos changements depuis le début de votre reconquête créative.
  • Citez 5 attitudes qui vont prolonger vos changements.
  • Planifiez-vous une semaine complète de maternage, avec une action concrète chaque jour.

Semaine 12 : Retrouver le sens de la foi

Avoir confiance

Nous devons admettre que nous avons un rêve intérieur, et accepter d’aller dans cette direction. L’univers nous aidera à avancer si nous savons où nous voulons vraiment aller.

Le mystère au cœur de la créativité

Les idées ont besoin de temps pour se développer dans l’obscurité de notre cerveau. Nous ne devons pas essayer de les faire sortir trop tôt, il est important de leur laisser le temps de mûrir.

L’imagination à l’œuvre

La créativité n’est pas seulement l’Art avec un grand A, il est important d’avoir des hobbies (couture, jardinage, …). Rappelez-vous vos loisirs d’enfant, et vos moments créatifs, qu’en reste-t-il aujourd’hui ?

Vitesse de fuite

Lorsque vous vous rapprochez de votre objectif, il y a souvent quelqu’un qui vient essayer de vous faire changer de cap. Ne cédez pas, restez fixé sur votre objectif, ne vous laissez pas  duper. Parmi vos proches, qui est susceptible de vous encourager ? Qui pourrait au contraire vous faire dévier de votre voie ? Faites le tri.

Exercices de la semaine

  • Notez toute résistance, colère et peur que vous éprouvez quand vous voulez aller de l’avant.
  • Quelles sont les activités que vous avez tendance à remettre à plus tard ? Quels sont les bénéfices et les peurs cachés ?
  • Comment aimeriez-vous le mieux créer ? Que seriez-vous prêt à abandonner pour poursuivre votre rêve ?
  • Citez 5 personnes qui vous soutiendront dans vos rêves et projets.

Contrat de créativité

Pour continuez la reconquête de votre créativité, engagez-vous avec un contrat à poursuivre le maternage de votre artiste, les pages du matin, les rendez-vous avec l’artiste, … pendant les 90 prochains jours.

Mon avis sur Libérez votre Créativité

Ce livre s’adresse à tous les artistes, et pas seulement aux écrivains. En réalité il s’adresse même à tout le monde, artiste ou non, car il s’agit plus, en fin de compte, d’un livre de développement personnel que d’un livre sur la créativité. Effectivement si vous êtes plus épanoui dans votre vie, vous serez probablement plus créatif, mais le jour où vous vous retrouverez bloqué face à la page blanche, ce livre ne vous apportera pas de solution. En résumé : un excellent livre de développement personnel, et un livre moyen en ce qui concerne la créativité.

Attention : si vous êtes allergique à Dieu, abstenez-vous. L’auteur s’y réfère régulièrement, et même si dès le départ elle dit que vous pouvez remplacer Dieu par ce que vous voulez (le Créateur, l’Univers, …) il reste tout de même extrêmement présent.

Ma note 3/5

Lire plus de commentaires sur Libérez votre créativité sur Amazon.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Donnez votre avis en commentaire ci-dessous.

Comments are closed.