Proposition d’écriture 1 : Logorallye

Voici le tout premier exercice d’écriture que je propose. J’ai choisi un classique à retrouver régulièrement : le logorallye. La consigne est donc d’écrire un texte contenant les mots qui vont suivre, dans l’ordre ou non. Les adjectifs peuvent être accordés, les noms mis au pluriel, les verbes conjugués. J’ai choisi 10 mots au hasard en piochant 10 cartes du jeu Cyrano dont je vous ai déjà parlé, je n’ai gardé que le premier mot de chaque carte.

Liste des mots

– doré
– île
– partir
– caricature
– joueuse
– nez
– pendule
– impératif
– parler
– chétive

Mon texte

Le soleil ce matin scintille d’une couleur particulière, un jaune doré extrêmement brillant, entouré d’un étrange halo. Il colore l’île de reflets inhabituels. Ces teintes fantasques annoncent un mauvais présage, il est temps de quitter ce lieu et de partir le plus loin possible. Après avoir jeté les bagages dans la cabine, nous prenons le large en direction d’une terre plus clémente. Plus nous nous en éloignons, plus l’île ressemble à une caricature de carte postale : ses plages de sable fin, sa verdure luxuriante sur fond de ciel bleu et mer azur se confondant sur l’horizon. L’île joueuse essaie de nous séduire une dernière fois avant que nous la perdions de vue, mais nous savons que cette image paradisiaque n’est qu’une allure qu’elle se donne pour attirer de nouveaux visiteurs ou retenir ceux qui tentent de s’en éloigner. Je me détourne d’elle, arrête de la regarder, pour ne plus subir l’attraction de son hypnotique beauté. Je prend une grande inspiration, laissant entrer par mon nez toutes les senteurs du monde, toutes les odeurs d’avenir. Mais rien de très parlant … Je sors mon pendule, lui sera peut-être plus réceptif que mes sens encore troublés par ce morceau de terre. Après quelques tentatives infructueuses, il a l’air de prendre une décision, il nous indique la route à prendre. D’abord d’un ton hésitant, je fais donc un autre essai, et là le ton n’est plus le même, il est impératif de suivre le chemin qu’il nous indique, pas question d’en discuter plus longtemps, inutile d’en parler et de tergiverser, nous l’écoutons et prenons la direction indiquée.

Une semaine plus tard nous accostons en terre inconnue où tout semble bien différent de notre île. Que ce soit au niveau du décor ou des habitants, je me sens bien chétive face à l’immensité du monde qui s’ouvre à moi.

Et vous, ces mots vous ont-ils inspirés ?