Proposition d’écriture 2 : Story cubes

Pour ce second exercice, je vous propose d’imaginer une histoire à partir de 9 images issues d’un lancé de dé du jeu Story Cubes. Inspirez-vous des 9 dessins de la photo suivante pour écrire votre texte : 

9 dés pour écrire

Mon texte

L’herbe encore humide de sa toilette matutinale dégageait dans l’air de la ville un léger parfum de campagne. Une tortue se réveillait doucettement, son museau pointait son nez au-dehors de la maison qu’elle portait sur son dos, humant cet air frais de verdure. Un peu plus loin, une odeur l’attirait plus particulièrement, plus acide et fruitée que les autres. Une pomme sans aucun doute, tout juste tombée de l’arbre. Probablement déjà picorée par quelques oiseaux, mais il lui en restait surement assez pour son petit déjeuner. Elle courut dans sa direction, aussi vite que sa carapace le lui permettait, autant dire qu’elle se traînait  Si seulement sa maison pouvait être plus légère. Elle aurait tellement aimé pouvoir gambader dans les champs, se dégourdir les pattes, sautiller même, comme son amie grenouille. Mais elle était condamnée à supporter ce poids pour toujours, c’était son fardeau. Elle aurait bien voulu savoir quelle faute elle avait commise pour être punie ainsi. Elle leva les yeux au ciel, espérant y trouver la réponse à son éternelle question, et vit passer une étoile filante. Son jour de chance était enfin arrivé. Elle ferma les paupières et fit un vœu, inutile de vous dire lequel, vous l’avez deviné. Rouvrit un œil, timidement, et s’aperçut que faute d’étoile ce n’était qu’un parachutiste qui tombait, le long d’un arc-en-ciel. Déçue, elle reprit sa marche en direction du fruit convoité. En un instant elle y fût. Ses pattes filaient si vite, elle se sentait si légère, sa carapace avait disparue, comme par magie. Elle avait prié si fort que son vœu avait été entendu et exaucé. Toute à sa joie elle courut, sautilla, courut encore, ne s’arrêta pas de la journée. Lorsque la nuit vint à tomber, et surtout la température, elle fut soudain prise de panique. Où allait-elle dormir à présent ? Elle retourna au lieu précis où la libération avait eu lieu, espérant retrouver sa maison abandonnée. La maison était bien là, mais un lézard s’y était installé. Elle délogea rapidement le squatteur et décida qu’il serait important de fermer sa maison pour éviter de nouveaux visiteurs. Le lendemain matin, elle installa une porte, fermée par un cadenas.

Et vous, les dés vous ont-ils inspirés ?